Être sur le qui-vive

10:28 AM



Le couche de soleil à Nantes
Les changements font partie de notre vie. Ce qui soit un déménagement dans un autre ville, voir ton meilleur ami s'en aller à l'étranger ou la fin d'un contrat de l'emploi. J’apprécie le temps de transition entre les deux étapes car c'est le temps de soulagement. On peut reposer un petit peu avant de recommencer à neuf.

On suppose qu'on devrait sentir la nostalgie après avoir un échange étudiant qui était plein des aventures et des voyages. On dirait "ah bon, tu as fini toi ? Tant pis !" Cependant, ce n'est pas forcement mes pensées. Pour moi, les changements sont faciles à accepter. Comment surmonter les changements ? Je les anticipe et j'essaie d'assimiler mes révélations bien en avance. Je fais une synthèse sur mes expériences personnelles. Je m'efforce de concentrer sur ce que j'ai accompli. Puis, je me pose la question "que faire maintenant ?". Je fais face à la réalité: ce que j'ai fait est fini, donc, il faut continuer de m'éloigner et d'agrandir. Je ne sais pas moi. Mieux vaut être sur le qui-vive (pour les occasions à venir) que rester au passé. Je suis anormalement accueillante aux changements et je crois fortement que dans un moment donnée, tout peut changer!

Quand les fleurs sont en pleine floraison, leur parfum est merveilleux - 16e arrondissement à Paris

You Might Also Like

0 commentaires

Subscribe